Les poêles à bois

Pour éviter la surchauffe dans une pièce et les écarts de température importants avec le reste du logement, la puissance du poêle à bûches doit être calée sur les besoins de la pièce, jamais sur ceux de la maison. « C’est une règle à suivre impérativement. Si le poêle est plus puissant, on a 25 ou 30 °C dans la pièce à vivre et à peine 17 °C à côté : c’est invivable, les gens cessent de l’utiliser ou ils le font marcher au ralenti en fermant les arrivées d’air. » Pour un rendement correct, le poêle à bûches doit fonctionner à sa puissance nominal. Il ne faut jamais fermer les arrivées d’air pour qu’il chauffe moins, car ses performances se dégradent dès qu’il fonctionne au ralenti : son rendement chute, il consomme plus, il s’encrasse, le conduit d’évacuation des fumées aussi, et la pollution augmente.                                                     Les poêles storch ont une plage de puissance, leurs permettant de fonctionner à différente puissance, sans incidence sur le rendement.                                                                                                          Les rendements indiqués sur la plus part des appareils valent d’ailleurs pour un fonctionnement à pleine puissance, pas à marche réduite.                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Les contemporains

 

 L’AVIS DE « QUE CHOISIR » SUR LE LABEL FLAMME VERTE

Sur le papier, rien à redire. Mais dans les faits, ce label Flamme verte n’offre aucune garantie. Nous avions déjà été très critiques en 2009 lors de notre précédent test de poêles à granulés. L’Ademe avait alors renforcé les contrôles, avec des appareils prélevés au hasard et testés en laboratoire.

Ça n’a pas suffi. Sur les 10 poêles qui portent ce label dans notre nouveau test, 9 ne le méritent pas. Les nouvelles classes de performance 6 et 7 étoiles ne présentent donc aucun intérêt, les appareils qui les affichent ayant un rendement inférieur au minimum requis. Ce label n’est pas fiable, inutile de le prendre en compte à l’achat.

 

ePaper
Partager :

les traditionnels

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©cheminée Philippe Rouille